more from
Freaksville Records

Charles Blistin

by Charles Blistin

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €4 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Digipak 4 pages

    Includes unlimited streaming of Charles Blistin via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 20 days

      €5 EUR or more 

     

1.
2.
3.
4.
Acoustique 02:05
5.
6.
7.
Le réveil 02:33
8.
Paradis 04:16

about

[EN]

Ex-member of the Tellers,Charles Blistin started out as a highly experimental artist, using substandard instruments and recording equipment (4 tracks cassette). His early songs often nearly lacked melodic structure and were clumsily played on poorly tuned guitars, resulting in the dissonant sounds on his debut album mastered by Legend Kramer (Shimmy Disc). Due to a nervous breakdown, he composed and recorded home, using lo-fi techniques cos' he didn't have any other possibility to make music.

[FR]

De la Belgique, on connaissait les poncifs et les clichés, l’image d’un pays plat comme l’horizon et le cul entre plusieurs frontières. Derrière ces images d’Epinal et les paysages vallonnés sur quelques centaines de kilomètres, on n’avait pas encore trouvé la bande-son idéale pour décrire la beauté des voyages en solitaire. Entre folk dépouillé et routes craquelées à la Cormac McCarthy, Charles Blistin fait enfin souffler le vent dans une autre direction.

Né en 1986, bien longtemps après ses idoles, le jeune Charles Blistin n’en est pourtant pas à son premier aller-retour. Biberonné - comme beaucoup de bébé rockeurs, au doux son des radios anglaises, Charles s’initie rapidement au rock indie avec The Tellers, signés en 2006 chez 62TV Records (Girls in Hawaii, Malibu Stacy, Austin lace, etc) et auteurs de deux albums remarqués par la presse belge et française. Surement lassé du poum-tchak des batteries et des tournées sans fin, Blistin quitte l’aventure en 2009, et quand son ancien groupe prend l’autoroute, lui s’embarque sur des sentiers plus personnels. 

Le résultat, c’est un premier disque éponyme, une échappée en solo qui brasse mélancolie, spleen et guitares sèches comme un été à Memphis. Enregistré sur un 4-pistes à l’abri des regards, les huit chansons dessinées par Blistin ont aujourd’hui le physique des squelettes : désarticulées, pas toujours justes, écrites en instant writing et loin des poses. Ballades bipolaires alternant chaleur des harmonicas et errances brumeuses en arpèges, la comparaison avec le low-fi de Daniel Johnston est tentante, les visions du mal-être adolescent jamais loin. Plus que jamais, le génie mélodique de Blistin tient à ces petits riens qui font tout, ces harmonies qui tiennent sur le fil d’une corde Dylanienne, toujours prêtes à casser et pourtant solides. Song(e)writer solitaire, Blistin délivre une poignée de chansons à la réverbération naturelle (« Paradis»), d’autres qui feront penser aux panoramas mystique de Vincent Gallo (« Aveu à dieu ») et un tout qui n’est pas sans suggérer un portrait de Syd Barrett, posé sur la table de chevet avec ses yeux troubles levés vers le ciel. 

Album de confessions d’automne, Charles Blistin s’immisce dans le quotidien tourmenté de l’auteur, sans artifices mais pas sans pudeur. Ici, un instrumental (« Accoustine ») qui évoque le folk anglais des sixties, là bas des sursauts plus rythmés (« Le réveil ») : illustrer Kerouac en musique semble ne jamais avoir été aussi simple et abrupte à la fois. Ne reste plus qu’à tourner le bouton de l’autoradio sur la bonne fréquence, puis fermer les yeux en desserrant la ceinture.

Mixées par Kramer, le pape de l’underground (Daniel Johnston, Galaxie 500, Will Oldham), les mélodies de Blistin prennent en éclat ce qu’elles cachent en beauté. Signé chez Freaksville par un heureux hasard – Miam Monster Miam cherchait les crédits du film « Story Tellers », il tombera sur le story telling du ténébreux solitaire, Charles Blistin livre un bel album de chansons franco-belges illustré par Jad Fair. Une histoire sans vrais (pré)textes pour de longs voyages, les souvenirs en bandoulière et la tête un peu désaccordée.

Quotes:

"Sur cette album traîne sa carcasse dégingandée et sa voix cassée tout au long de huit titres tous très déprimants" Vers L'avenir

"Charles Blistin arrive malgré ces imperfections à faire naitre une manière d'être, un mode de vie, un album sur lequel de nombreuses interrogations subsistent" Musicinbelgium

"Au programme de la traversée : spleen, guitares sèches, rock aride et enregistrement vintage qui ne rendra pas justice à des enceintes hors de prix." Télémoustique

"Nullement mixé, le disque en langue française ne sort jamais de son antre, comme paralysé par ses propres doutes dans une non-communication fervente" Focus Vif

"Vous l’aurez compris, nous recommandons chaleureusement cet album, notamment à tous ceux qui trouvent que Will Oldham est un peu trop paillard pour être honnête. Seul défaut, mais c’est excusable tant l’ouverture est adorablement dépressive, on trouvera un peu trop de chansons énergiques sur la fin (attention aux risques de claquage si vous dansez bourrés)." Interlignage

"L'ancien Tellers est parti et nous revient en solo tout nu tel Syd Barrett ou John Frusciante" Le Soir

"Même si le tout reste très hermétique et sonne comme un Dylan en délicatesse avec ses cordes vocales, on salue cette initiative personnelle et attachante." Proximus Music

"À 24 ans tout juste, Blistin fait preuve de courage et d’originalité et rien que pour cette raison, son initiative mérite d’être soulignée." Musiczine

credits

released July 7, 2010

Illustration : Jad Fair



Catalog number CD : FRVR027 / FRVR030

℗ Freaksville Record 2010
© Freaksville Record 2010
www.freaksvillerec.com

license

all rights reserved

tags

about

Charles Blistin Brussels, Belgium

Ex-member of the Tellers,Charles Blistin started out as a highly experimental artist, using substandard instruments and recording equipment (4 tracks cassette)

contact / help

Contact Charles Blistin

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Charles Blistin , you may also like: